vendredi 20 octobre 2017 à 9h

Formation - les réalités migratoires: des préjugés à la solidarité Imprimer


LES RÉALITÉS MIGRATOIRES : DES PRÉJUGÉS À LA SOLIDARITÉ
Une formation en deux journées pour celles et ceux qui souhaitent comprendre les bases pour pouvoir mener des discussions avec divers groupes.
Les 20 et 25 octobre 2017 à 1060 Bruxelles (Saint-Gilles)

Vous militez, travaillez ou souhaitez travailler dans l'animation ?
Vous êtes interpellé par la situation des migrants ?
Vous souhaitez combattre les préjugés qui les ciblent, favoriser la solidarité avec les migrants, ou simplement en débattre avec votre public ?

CFS, en collaboration avec la LDH, propose une formation citoyenne et participative en vue de l'acquisition d'outils transférables dans la pratique professionnelle.


Objectifs

- Mieux appréhender les enjeux actuels en lien avec les stéréotypes, les préjugés et les discriminations ;
- S'armer d'informations utiles et factuelles sur ceux que l'on nomme globalement « les migrants » pour déconstruire les préjugés ;
- Découvrir de façon active et participative des outils et des animations existant sur le sujet et s'approprier des animations pour aborder ces questions de façon critique ;
- Recevoir des éclairages légaux sur le « délit de solidarité » ;
- Échanger avec les autres participant-e-s sur les initiatives existantes.

Méthodologie
Ateliers participatifs associant apports théoriques et animations pratiques afin de pouvoir débattre et s'interroger sur le fonctionnement des stéréotypes et des préjugés sur les migrants et des façons concrètes de les combattre.

Les réalités migratoires sont souvent méconnues et nombreux sont les préjugés qui les entachent, freinant la réalisation d'une société plus solidaire. Mais comment fonctionnent les préjugés ? Comment viennent-ils nourrir les discriminations ? Et surtout que pouvons-nous faire, comment pouvons-nous agir pour aider les migrants ?

Dans une première partie, il s'agira de s'armer d'informations utiles et factuelles sur ceux que l'on nomme globalement « les migrants » pour vous aider à déconstruire les préjugés tels que « on ne peut pas accueillir toute la misère du monde », « ils viennent nous prendre le peu de travail qu'il reste », « ils ne s'intégreront jamais, nous sommes trop différents », « ce sont tous des terroristes », etc. En effet, avec la médiatisation importante de l'arrivée de personnes venues chercher une protection en Europe en général et en Belgique en particulier, les questions migratoires ont pris une place importante dans les conversations de tous les jours. Mais les informations qui circulent sont trop souvent teintées de préjugés et d'idées reçues sans fondement.

Dans une seconde partie, nous irons un peu plus loin, en se demandant quelles actions de terrain on peut entreprendre. En effet, beaucoup de citoyens souhaitent s'investir dans l'aide aux personnes migrantes. Mais concrètement, que peut-on faire sans entraîner de conséquences négatives pour la personne aidée et pour l'aidant ? Des éclairages légaux seront apportés sur la « problématique » de la solidarité aux migrants. Nous aborderons des questions telles que « puis-je accueillir un réfugié chez moi pour une nuit ? », « le conduire à l'hôpital ? », « lui fournir de la nourriture ? », etc.

Formateur.trice.s

- Ginette HERMAN, chercheuse en psychologue sociale (Université Catholique de Louvain) ;
- Nadja WYVEKENS, formatrice (Ligue des Droits de l'Homme) ;
- Rémy FARGE, formateur (Ligue des Droits de l'Homme) ;
- Claire-Marie LIEVENS, juriste (Ligue des Droits de l'Homme) ;
- Aude MEULEMEESTER, travailleuse sociale (Ligue des Droits de l'Homme).

Infos pratiques
Quand ? 2 journées de formation : vendredi 20 et mercredi 25 octobre 2017 (9h-16h30)
Où ? à CFS asbl rue de la Victoire 26, 1060 Bruxelles
Prix ? 100€* (pause-café et lunch du midi inclus + le coffret pédagogique "Visages et paroles")
Pour s'inscrire ? Compléter le formulaire d'inscription en ligne

*Le montant de la formation ne peut pas être un obstacle… contactez-nous !

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir