mardi 26 septembre 2017 à 12h

Pour une décolonisation de l'espace public !

mardi 26 septembre 2017 /

12h PAC Rue Lambert Crickx 5, 1070 Bruxelles

Pour une décolonisation de l'espace public !
mardi 26 septembre à 12:00 - 14:00
Mouvement Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5, 1070 Anderlecht

Présence et Action Culturelles est heureux de vous inviter à sa rencontre-débat, le mardi 26 septembre (12h à 14h), afin d'échanger ensemble autour de la question de la décolonisation de l'espace public.

Les récents éclats de violence à Charlottesville, aux États-Unis, n'ont pas manqué de ramener au centre du débat la place encore accordée aujourd'hui à ces statues d'anciens soldats confédérés. Plus près de chez nous, à Berlin, on procède à la décolonisation de l'espace public en remplaçant les noms de colons par ceux d'héroïnes des guerres d'indépendance africaines. Et qu'en est-il en Belgique ?

Il semblerait qu'on préfère garder des monuments qui rendent gloire à la colonisation, sans y apporter des éléments de contextualisation. Quelles sont dès lors ces résistances qui rendent si difficile le processus de décolonisation des lieux publics ? Quel rapport avons-nous avec notre propre histoire coloniale, en refusant d'y intégrer les différentes mémoires de ce passé partagé ? Faut-il y voir une persistance de la propagande coloniale dans notre représentation du passé ? Comment se fait-il que nous soyons capables de porter aux nues Nelson Mandela, héros anti-apartheid en l'inscrivant dans notre espace public alors que dans le même temps nous sommes incapables de faire la même chose pour des gens qui ont lutté contre le système d'apartheid installé par la Belgique au Congo ?

// Autant de questions qui seront débatues avec :

  • Véronique Clette-Gakuba chercheuse en Sociologie à l' ULB - Université libre de Bruxelles
  • Soiresse Njall Kalvin professeur de sciences sociales dans l'enseignement secondaire et coordonnateur du Collectif Mémoire Coloniale et Lutte contre les Discriminations
  • Jah Mae Kân poète, slameur et musicien, Jah Mae Kân est aujourd'hui bibliothécaire mais aussi animateur socioculturel, conférencier et formateur en littératures d'Afrique noire auprès du Centre de Lecture Publique de la Communauté française de Belgique (CLPCF)

Informations/réservations : 02/545.77.68 ou par courriel : concetexta.amella@paexc-g.be (nombre de places limité, possibilité de sandwich sur demande)

Sur FB

PROCHAINS MIDIS DE PAC
// 24 octobre - Gestation pour autrui : faut-il légiférer ?
// 21 novembre - Militer par l'affect, la colère est-elle un bon moteur de lutte ?
// 19 décembre - Publicité et espace public, faut-il tout accepter ?

Organisé par Mouvement Présence et Action Culturelles

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir