mardi 25 avril 2017 à 18h30

Adama Traoré

Tours et détours de la construction démocratique : le cas malien

Entrée libre

Metteur en scène, auteur, artiste pluridisciplinaire et organisateur culturel, Adama Traoré est le président de la Coalition Malienne pour la Diversité Culturelle.

En 1991, après 23 années de dictature au Mali, le peuple se soulève et la population de Bamako fait face à l'armée. Presque aussitôt, la démocratie naissante fait l'objet d'attentions et de conseils multiples de la part des puissances démocratiques « historiques », et des bailleurs de fonds internationaux.

Des plans d'ajustement structurels, imposés par la Banque mondiale, entraînent une réduction des dépenses publiques. Certains maliens, de plus en plus nombreux, en sont venus à considérer la démocratie comme un mot vide, au mieux une illusion, au pire un produit d'importation glamour masquant une opération d'asservissement.

Vingt ans plus tard, tout s'effondre. Les répercussions de la chute de Khadafi cristallisent les conditions d'une crise déjà en germe dans le Nord-Mali. Rapidement, un coup d'état militaire balaie un pouvoir central fragile, déjà expulsé du Nord. Depuis, le pays a connu de nouvelles élections libres, mais comme le souligne Vincent Hugeux, « l'élection ne fait pas la démocratie », qui n'apparaît encore que comme un lointain mirage.

Acteur clé de la diversité culturelle malienne, Adama Traoré est aussi un formidable conteur. Et les leçons que nous pouvons tirer de son approche concrète de la construction démocratique au Mali nous concernent de très près : elles nous permettent de comprendre sous un jour neuf - et sans perdre le principe d'espérance - les situations complexes et les dérives auxquelles, en Europe, nous sommes aujourd'hui confrontés.

Source : http://www.halles.be/fr/completeprogram/914/L

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir