mercredi 1er mai 2013 à 13h30

Manif contre la mise en concurrence des travailleur/ses en Europe

mercredi 1er mai 2013 /
13h30 gare du nord à Bruxelles

manifestation contre la mise en concurrence des travailleur/ses en Europe, le 1er mai à 13h30 gare du nord à Bruxelles.

Rendez-vous le 1 mai à 13h30, à Bruxelles devant la gare du nord pour une manifestation qui rejoindra le cortège FGTB, place Fontainas puis les activités place Rouppe.

Arcelor, Ford, Caterpillar, Alfacam,… la liste des catastrophes qui frappent les travailleuses et les travailleurs est longue. Pendant ce temps, la sécurité sociale et les services publics sont progressivement mis à sec, rendant nos vies toujours plus difficiles. En plus de tout ça, nos salaires sont gelés et le patronat veut démanteler l'index. Que plus personne n'arrive à nouer les deux bouts ne les intéresse pas. Ce qui compte c'est la compétitivité…

En effet, quand le/la travailleur/se belge demande un salaire décent, on lui répond que les travailleurs allemands, eux travaillent pour 3€ de l'heure. Au travailleur allemand, qui en a marre de faire 2 boulots pour 800€ par mois, on répond que le travailleur grec ou espagnol est désormais moins cher que lui. A l'employé(e) qui veut un préavis décent, on dit que l'ouvrier(e) est plus « flexible ». Pendant ce temps là, les actionnaires accumulent des profits qu'ils vont planquer dans des paradis fiscaux.

Cette situation n'est possible que parce qu'on monte les travailleur/ses les un/es contre les autres. Nous disons STOP ! Nous voulons des salaires et des vies décentes, pour nous, pour les grecs, les espagnols et les allemands,... Si les travailleurs allemands sont payés moins que nous, c'est qu'ils ont besoin d'une fameuse augmentation !

Le premier mai commémore ces milliers de travailleur/ses dans le monde qui, au cours de l'histoire, ont arraché chaque droit et chaque acquis (journée de huit heures, droit de grève, sécurité sociale, conditions de travail, réduction du temps de travail, … ) par des luttes longues et difficiles et ce, malgré la répression du pouvoir et de l'argent.

Nous voulons donc profiter de cette journée pour dire non à la mise en concurrence des travailleur/ses et pour prôner l'unité de tous les travailleurs européens face à la crise et contre l'austérité. C'est pourquoi nous partirons en manifestation depuis la gare du nord pour rejoindre nos camarades de la FGTB.

Les Comités action contre l'austérité en Europe

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir